Bienvenue à tous, sur Jersey Royals !
AIDEZ NOUS A FAIRE CONNAÎTRE LE FORUM !
premier topic commun lancé : garden party.

Partagez | 
 

 i believe in annoyed at first sight (evy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mar 10 Avr - 0:54


eveline rhodes
- what could be better than sex ?
duh, world domination -

eveline rhodesâge, lieu de naissance elle oscille doucement entre la fin de la quarantaine et la cinquantaine, trois ans et le demi-siècle au palmarès. Aile privée de St. Mary, parmi les rejetons au pedigree affriolant, Londres. ▪️ origines, nationalité double nationalité, tout autant parisienne que londonienne. ▪️ emploi, situation financière (££££££), fille d'ambassadeur, gamine de la noblesse, des titres qu'on oublie parfois, dos droit et menton relevé, la fortune et les billets peuvent être aussi sales que possible, pour le peu qu'elle s'en préoccupe. ancienne championne de patinage artistique, les médailles qui reposent derrière la verrière, gloire d'antan qui pousse à la nostalgie. les griffes acérées qui s'étendent au fil du temps, les domaines qui se diversifient, la famille et les possessions qui se multiplient et eux se prélassent, apparaissent sur différents tableaux, elle en particulier, parce qu'elle a le minois qui passe plus facilement, la confiance d'autrui dans une main, l'argent pour les associations dans l'autre. y'a l'époux, dont elle se sert également, une main sur son épaule, les murmures au creux de l'oreille, mener la danse sans en avoir l'air, art dans lequel elle excelle. ▪️ statut civil mariée, ils peuvent bien être enviés, tant qu'ils sont puissants, c'est ce qui lui importe, ce qui rend leur union d'autant plus stable. ▪️ folklore familiale le tableau idyllique, celui qu'on attendait, le poids sur les épaules qui s'affaissent. c'est presque ironique, qu'elle ait été si farouchement opposée aux fondements du mariage et allergique aux enfants. Les portraits et tableaux dépeignent la cohésion presque inexistante, absence d'un foutu amour maternel, elle sait pas forcément c'que c'est, a essayé sans grand succès, plus préoccupée par son verre de Moët, l'esprit embrumé que les premiers mots de Tami. ▪️ à jersey depuis des années, une éternité, elle a perdu le fil. ▪️ traits de caractère charismatique, perfectionniste, réservée, exigeante, réfléchie, douce, ambitieuse, sélective, opportuniste, minutieuse, arrogante, imprévisible, sarcastique, rationnelle, intransigeante. ▪️ groupe outsiders.

bonfire of the vanity
(un) L’aristocratie qu’on exècre, les riches qui restent riches des générations durant, la fortune qui s’accumule pendant que les pauvres, parfois moqueurs, restent démunis. Le château familial non loin d’Angers, c’est plus les terres qu’ils cultivent, mais les foules qu’ils captivent – Paris, Londres, Shanghai, l’aîné, le benjamin et la cadette sont sur tous les fronts, comme on l’attend des rejetons de leur rang.  (deux) Papa ambassadeur est de la vieille école et elle est sa fille unique, quelle fichue ironie. L’héritière à construire, née fille à la place de garçon. Damnit il fera avec. Elle se confond parmi l’élite, la Charterhouse lui ouvre ses portes, c’est que papa préfère dépenser sans compter, quand il est question d’éducation. Maman est trop fade pour être dépeinte, c’est exaspérant.  (trois) C’est stupide, comme coup de foudre. Y’a cette sortie scolaire, les patins enfilés pour la première fois et la chute qui lui vaut un aller simple pour l’hôpital en un temps record, parce qu’on a peur de la crise d’hystérie que poussera le père, s’il apprend que sa gamine s’est brisée deux os du bras gauche. Il tape une première fois du poing sur le bureau de la directrice, une seconde fois sur le sien, lorsqu’il apprend qu’Evy n’intègrera pas la Business School et puis c’est pire. C’est pire, parce qu’il n’y a plus rien du tout. Elle a fait son choix, il a fait le sien, les ponts sont coupés.  (quatre) Y’a les lettres de maman, longuement dissimulées dans une boîte d’argent, à l’abri des regards indiscrets ; la réciproque devait être valable – papa n’a certainement jamais su, que son épouse si douce et soumise bravait ses interdits pour écrire à sa petite fille. Le vide n’a jamais été comblé, pourtant, ni par les médailles décrochées aux championnats du monde de Munich et Oakland, ni celles raflées aux jeux olympiques d’hiver. L’adrénaline, c’était bien, mais c’était visiblement pas suffisant.  (cinq) L’instinct maternel, c’est pas forcément sa tasse de thé et c’est pas les rejetons Rhodes qui diront le contraire. C’est qu’elle paraît si douce, si avenante, presque aimante, lorsqu’on l’aperçoit l’espace de quelques heures au country club, qu’on pourrait presque s’y méprendre. C’est le dessin parfait, le portrait idéal et puis, on entend pas les reproches s’élever, une fois qu’ils sont cachés entre les quatre murs de leur immense demeure.  (six) Y’a eu cette petite dépression, passée sous silence, après la naissance de Tami, alors qu’elle s’efforçait de mettre sa carrière entre parenthèses une première fois. C’était pas juste, de tant lui en vouloir, à cette gosse, on le lui a assez répété – et plus les paroles se glissaient au creux de son oreille, plus il lui était difficile de prendre la petite fille dans ses bras, moins son regard s’attardait sur sa silhouette grandissante. L'espace d'un instant, elle appelait sa nourrice maman, provoquant ce léger pincement au cœur qu'elle pensait de glace. Pas suffisant pour qu'elle se réveille. L'instant suivant, il était trop tard, de haute comme trois pommes elle était devenue adolescente, presque inconnue et ses épaules s’affaissant sous le poids des exigences qu’elle n’avait pourtant pas le droit d’attendre.  (sept) La parentalité a été plus aisée après. Ou elle a cherché à s’en convaincre. Difficile à dire, quand on sait qu’elle a toujours passé plus de temps à tenter de trancher lequel d’entre Roederer ou Dom Pérignon conviendrait le mieux à la prochaine soirée, qu’à s’attarder auprès de ses enfants. Exception faite de Bart. Encore une fois, elle se fait impératrice de l’injustice, la préférence bien marquée pour le petit prince capricieux a forcément blessé les trois autres. Tami n'avait pas droit à l'erreur et Bart avait tous les droits, règle première contre laquelle personne n'osa jamais se dresser, pas même les principaux intéressés. (huit) L’ascension fulgurante dans les hautes sphères, les médias empreints à la curiosité, les frasques de la jeune prodigue se sont retrouvés en première page, la réputation entachée, les rumeurs fondées ou non, jamais confirmées ou infirmées. Si elle avait été un homme, elle n’aurait été qu’un coureur de jupons de plus, mais c’est avec un vagin qu’elle est née, alors c’est du titre de reine des salopes qu’elle a hérité. L’alliance au doigt pour calmer les vagues de murmures, on cherche à la rassurer : enfermée dans une cage, oui, mais une cage dorée, pardi ! Elle ne peut s’empêcher de se répéter qu’une cage dorée n’en est pas moins une cage, c’est tout.  (neuf) Suffit de parader, d’un grand sourire, une main sur l’épaule, quelques battements de cils, un regard du coin de l’œil. Ils se pensent unique l’espace de quelques heures, mais elle les fait tous trinquer sur son yacht, sans exception. Ils pensent alléger leur conscience et s’ils sont assez naïfs pour croire qu’un don de quelques millions effacera l’ardoise de leurs pêchés, grand bien lui en fasse, ne pas en profiter serait un crime. Puis, plus ils sont riches et plus ils sont stupides. Plus ils sont arrogants et plus ils sont faciles à embobiner. Plus ils sont vieux et plus ils cherchent à alléger leur âme, c’est que le paradis ou l’enfer, c’est pour bientôt, alors faut bien faire amende honorable. Ça fait des années que le compte en banque gonfle, que l’association caritative piège ceux qui hurlent au monde entier qu’ils sont les plus futés, c'en est presque risible.   (aléatoire) Elle n’en a pas que l’air, elle est également hautaine et elle est fichtrement douée pour vous snober – toujours aperçue un verre de vin en main lors des réceptions, c’est qu’elle a besoin d’un peu d’aide pour pouvoir supporter l’arrogance et l’idiotie dont peut faire preuve le beau monde qu’elle fréquente – plus sentimentale qu’elle n’en a l’air – certains collectionnent les voitures, elle collectionne les bateaux et les Grands Crus, chacun son truc – a brisé le nez d’un ami de son mari après un propos sexiste de trop. Elle n’avait visiblement pas bu assez pour le supporter, oops – a gardé tous les dessins de Nala dans un album – et un paquet de photos prises par les nourrices de Tami et Bart, qu’elle feuillette parfois le soir. En revanche, elle ne s’est jamais demandé ce qui se serait passé, si elle avait pleinement joué son rôle de mère, faut pas trop lui en demander non plus – n’a même pas besoin de faire semblant d’aimer le golf ou le tennis pour se donner des airs plus bourges encore, quelle aubaine – compétitive à souhait – les échanges des vœux lors d’un mariage lui font automatiquement lever les yeux au ciel d’exaspération – évoquer la religion en sa présence, c’est quand même terriblement risqué – allergique à un tas de choses : les chats, la poussière, les imbéciles, les fervents croyants, les homophobes – ah, les enfants aussi, par extension – mauvaise perdante, son mari préfère la laisser gagner lorsqu’ils s’affrontent – n’a pas la force mentale de prétendre s’entendre avec les vieilles conservatrices de son quartier. Elles s’évitent et tout le monde est heureux, elle la première – son regard parle pour elle. Bref, pas besoin de dire quand elle trouve quelqu’un totalement inintéressant ou abruti, un battement de cils et on le devine – bon fond, mauvais tempérament – ironiquement, donne fréquemment des sommes astronomiques pour les fondations féministes, crois dur comme fer qu’une petite fille qui apprend berce l’avenir –elle ne manque jamais l’heure du thé, le faire serait un sacrilège – elle jure en français et bon sang, ça la calme vraiment – elle aurait tué n’importe qui, des enfants aux femmes de ménage ou nourrices lorsqu’elle descendait en plein milieu de la nuit, des années plus tôt et s’écrasait le pied sur des legos.

abyâge, lieu de résidence 21, Belgique ▪️ avatar Bellamy Young. ▪️ type de personnage disons pré-lien des Rhodes ▪️ commentaires, autres ▪️ crédits tumblr.
Merci de remplir le code ci-dessous pour la réservation de votre avatar. N'oubliez pas que la réservation d'avatar est de 5 jours à compté du jour où vous postez votre fiche.
Code:
<i>bellamy young</i>, Evy Rhodes. (14/04)


Dernière édition par Evy Rhodes le Mer 11 Avr - 20:36, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mar 10 Avr - 1:43

MOMAN LA PLUS BELLE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mar 10 Avr - 2:35

bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Jem Costigan
vive la raclette
avatar

Posts : 258
Pseudo : DIKTAT/elise
Multinicks : (.)(.) <-- boobs
Id Card : r.wadge by sweet disaster.

Age : 25 yo.
Civil status : single.
Past time : chef @ the atlantic restaurant. red wine amateur. thai food lover. you can find out his best recipes on youtube @jemlovescuisine.
In your pocket : car keys & cash.
Address : saint helier.

the social break
hit list:
role play: french & english.
availability:

MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mar 10 Avr - 10:38

Waaaah, maman Rhodes. JSUIS FAN.
Bon, Jem était un grand copain de Bart depuis leur plus tendre enfance, il a bien du traîner un peu dans les pates d'Evy
BIENVENUE !
j'ai trop hâte de lire la suite haha !

_________________

“ i could die for a calzone. ” @jemlovescuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vera Altman
back to december all the time.
avatar

Posts : 330
Pseudo : rivendell, lucie.
Id Card : vikander | av@mine, sign@tumblr.

Age : twenty-eight years old.
Civil status : she's recovering from her old relationship, but she's in love with the wrong person.
Past time : book editor.
Address : la pulente, jersey.

the social break
hit list:
role play: french only.
availability: available / eden, elias.

MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mar 10 Avr - 11:31

Woaw, quel choix. Bienvenue parmi nous.
N'oublie pas de remplir la fin de ta fiche pour la réservation de ton avatar.

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jersey-royals.forumactif.com/t71-before-october-s-gone
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mar 10 Avr - 12:20

omg bellamy
quel choix de malade, et le début de ta fiche vend du rêve
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mar 10 Avr - 20:53

bienvenue sur le forum
bon courage pour ta fiche
les rhodes gèrent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mar 10 Avr - 22:35

hate que tu termines cette fiche déjà parfaite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mer 11 Avr - 20:36

merci, vous êtes tous trop mims
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Mer 11 Avr - 22:18

J’adore le personnage et puis la maman Rhodes quoi
Bienvenuuuue chaton sur JR
Revenir en haut Aller en bas
Jem Costigan
vive la raclette
avatar

Posts : 258
Pseudo : DIKTAT/elise
Multinicks : (.)(.) <-- boobs
Id Card : r.wadge by sweet disaster.

Age : 25 yo.
Civil status : single.
Past time : chef @ the atlantic restaurant. red wine amateur. thai food lover. you can find out his best recipes on youtube @jemlovescuisine.
In your pocket : car keys & cash.
Address : saint helier.

the social break
hit list:
role play: french & english.
availability:

MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   Jeu 12 Avr - 10:55

maman rhodes.
je veux un lien
je te valide , c'est à tomber !

_________________

“ i could die for a calzone. ” @jemlovescuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: i believe in annoyed at first sight (evy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i believe in annoyed at first sight (evy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LIAM ♦ To get a dream of life again a little vision of the sight at the end

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JERSEY ROYALS. :: CHARACTER BOARD :: BETTER WITH LOVE :: THE A TEAM-
Sauter vers: